Entreprises
Activités
Produits
Catégories des produits
Portfolio
Actualités

Promédia l'annuaire des professionnels de la Communication, de l'Audiovisuel, de l'Événementiel et des Médias

Une croissance encore faible pour le marché du cloud au Maroc - Promédia

Une croissance encore faible pour le marché du cloud au Maroc

Ces dernières années, le secteur des technologies de l’information et des communications en Afrique a enregistré une croissance inédite. Le continent devrait connaitre l’évolution la plus rapide du trafic des données de Cloud Computing dans le monde, grâce en grande partie, à la croissance de la téléphonie mobile.

Le cabinet global «Glob Research», spécialiste des études et accompagnements stratégiques et opérationnels dans le secteur des TIC, vient de publier le premier  rapport sur les services Clouds au Maroc.

Il en ressort que le paysage Tic au Royaume connait une rupture sans précédent provoquée par la croissance des employés nomades au sein des entreprises, la prolifération des périphériques intelligents et l’environnement concurrentiel de plus en plus agressif face à une clientèle très exigeante numériquement. D’où la nécessité d’adopter des technologies qui permettent aux entreprises marocaines une optimisation d’usage et une réactivité à temps réelle.

En effet, les services Clouds offrent aux entreprises marocaines une haute disponibilité du service pour les collaborateurs mais aussi pour les clients avec une importante réduction des coûts sur les investissements d’infrastructure informatiques. Cependant, les dépenses en services clouds restent timides avec seulement 14 millions de dollars investis en 2014, principalement sur les services de cloud public.

Selon Ouafa Kathir, Directrice Générale Afrique au sein de GlobResearch, le marché du cloud marocain est relativement faible à l’heure actuelle. Cependant, malgré une timide évolution de ce dernier, l’adoption de services de cloud computing a augmenté au cours des deux dernières années, tirée par la croissance des offres locales de prestataires et un haut niveau de maturité organisationnelle dans le pays.

Iaas  (Infrastructure as a Service) et SaaS (Software as a Service) restent les services de cloud public les plus populaires au Maroc et devraient connaitre une croissance considérable dans le court terme.

Néanmoins plusieurs paramètres freinent l’investissement dans les services clouds, notamment les soucis sécuritaires. Un marché donc à suivre de près tant son potentiel est fort mais qui nécessite une réelle stratégie d’expansion partagée par les acteurs du secteur.

Source : www.lnt.ma