Entreprises
Activités
Produits
Catégories des produits
Portfolio
Actualités

Promédia l'annuaire des professionnels de la Communication, de l'Audiovisuel, de l'Événementiel et des Médias

Le ministre de la Communication préside à Casablanca l’ouverture de la première édition «Moroccan Digital Summit» - Promédia

Le ministre de la Communication préside à Casablanca l’ouverture de la première édition «Moroccan Digital Summit»

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement Mustapha Khalfi a appelé, mardi 16 dec 2014 à Casablanca, à accompagner les entreprises marocaines pour qu'elles mettent à contribution les atouts liés au développement numérique.

Ceci requiert à la fois un encadrement juridique pour renforcer la confiance numérique et la mise en place d'un cadre institutionnel qui assure la transparence et la protection de la vie privée, a soutenu le ministre à l'ouverture de la première édition du Moroccan Digital Summit.

Cette rencontre se veut une occasion inédite pour les annonceurs de découvrir les tendances du digital et d'anticiper sur les évolutions futures impactant leurs marques et le fonctionnement de leurs entreprises en général, a-t-il souligné.

Le ministre a assuré que le gouvernement œuvre à la concrétisation de la stratégie du Maroc Numeric, qui constitue un catalyseur de la création et de l'innovation technologique au Maroc, faisant remarquer que toute stratégie dans ce domaine repose sur deux éléments à savoir le "capital humain" et la "confiance numérique".

M. Khalfi a précisé que près de 20 millions de Marocains, soit les deux tiers de la population, sont connectés à Internet grâce à la facilité d'accès à ce support, déplorant le faible investissement de la part des acteurs économiques dans ce domaine. "Les objectifs d'accès à internet ont été réalisés mais ceux de son utilisation ne le sont pas", a-t-il fait remarquer.

Il a, à cet égard, souligné que le numérique permet l'émergence de nouvelles entreprises et la consécration d'une culture et d'un environnement propices à la créativité et à l'invention, rappelant que le Maroc est au premier rang au niveau africain en matière d'accès à l'internet et d'utilisation du réseau social Facebook.

Pour ce qui est du secteur de la publicité, M. Khalfi a relevé que le Maroc "ne dispose pas d'éléments encourageants pour adhérer à ce marché", ajoutant que "près de 90 pc des entreprises marocains se trouvent en dehors du marché publicitaire".

Pour le ministre, les entreprises marocaines se doivent de relever le défi d'adhérer au marché de la publicité et de faire face à la contre-publicité, soulignant que le monde du numérique constitue l'une des solutions incontournables pour les entreprises marocaines en vue de se positionner sur le marché publicitaire.

Pour sa part, le Président du Groupement des Annonceurs du Maroc (GAM), Mounir Jazouli a indiqué que ce sommet constitue une pierre angulaire dans le cadre de la stratégie du GAM et sera chaque année l'occasion de faire un bilan d'étape de la stratégie et de l'évolution du Digital au Maroc.

"Notre ambition est de faire de cet événement le grand rendez-vous annuel de l'ensemble des acteurs au Maroc et bientôt en Afrique", a-t-il souligné, appelant à transformer, à partir de l'année prochaine, ce sommet annuel en un African Digital Summit (Sommet numérique africain).

S'attardant sur les missions dévolues au GAM, une structure qui se propose de développer le professionnalisme dans la pratique de la publicité et de promouvoir une publicité responsable et respectueuse du public, M. Jazouli a fait savoir que le digital fait parti des priorités du Groupement durant les deux dernières années. 

Dans un contexte marqué par une forte progression du digital en tant que nouveau mode de communication, d'interaction et de fonctionnement, les annonceurs montrent de plus en plus d'intérêt à ce domaine, et ce malgré leur "manque de visibilité" quant à la conception et à la mise en place de stratégies digitales, a-t-il fait observer. 

Conscient de cette situation, le GAM a mis en place une véritable stratégie pour accompagner les annonceurs au niveau du Digital mais aussi pour contribuer au développement de ce secteur économique au Maroc, a-t-il souligné, rappelant que cette stratégie s'articule autour de quatre axes en l'occurrence la formation, l'information, la structuration et la digitalisation des marques.

Initiée par le GAM, la première édition du Moroccan Digital Summit, est marquée par la participation d'annonceurs, de marketeurs, de professionnels du digital, des médias et des agences de communication.

Ce sommet constitue une plateforme de networking, d'échange, de débat et de présentation des innovations et des stratégies de marketing et de développement des marques.

Source : www.mincom.gov.m